Culture Gamer -

à propos

Night Walk a de quoi surprendre : dans ce jeu nous n’avons qu’un contrôle très limité sur la créature bipède au centre de l’écran. Seule, elle marche au pas de la musique et nous n’avons de prise que sur les contorsions de son corps et la direction de son regard.

C’est que Night Walk est moins un jeu qu’une performance, pour les joueurs eux-mêmes, comme pour les spectateurs qui passeront derrière, happés par ses graphismes oniriques et sa mélodie envoûtante.

supports et formats

informations complémentaires

Crédits

Clément Duquesne

Marine Desmolin